Ce week-end s'est donc tenu le tout premier salon dédié à la petite brique Lego de la région : Briqu'Expo Parigné l'Evêque (dans le 72), organisé par l'association Freelug ,l'association Les Boutinières et en partenariat avec la boutique JouéClub.

En quelques chiffres, deux jours d'exposition, une trentaine d'exposants, cinq grands dioramas, environ 850 visiteurs tout âges confondus (Source Freelug). Pour ma part, étant ma première participation à ce genre d'évènement, le stress fut à son maximum ! Mais l'intégration, la bonne ambiance régnant, et une organisation tout le temps disponible nous ont permis de passer deux jours formidables !

Néanmoins, l'installation nous a révélé quelques mauvaises surprises (vites oubliées), comme la présence d'une "tranchée" entre les tables dans le sens de la longueur ! Ces dernières étant plus petites que prévues dans le sens de la largeur, et.. plus longues en longueur ! Qu'à cela ne tienne, une fois recouvert, personne ne voyait plus la différence ! C'était juste un peu difficile d'implanter des éléments à ces endroits (les plaques pliées sous la pression).

Après environ 2 ou 3 heures de "remontage", ma ville prenait forme auprès de celle de Gaëlle. Pour la première fois, et après de longues discussions par téléphone, mail et via le plan d'implantation BlueBrick , nos deux petites cités se sont retrouvées côte à côte au millimètre près et sans aucun soucis ! Une merveille de précision. De l'autre côté d'un immense ravin, la liaison avec le diorama de Sylvain pouvait enfin se faire.

Soit 13 mètres de table, une longueur de rail dépassant facilement les 50 mètres en cumulés, pour un réseau immense et animé ! Comme on peut le voir sur les photos d'ensemble, nous étions la table au second plan, traversant la salle.

La ville possédait son propre métro aérien indépendant de l'immense réseau. Il traversait la vieille ville en passant entre les bâtiments, et dans la tour jaune. Puis, via un système de double pont avec la voie principale, il arrivait dans la nouvelle ville. C'est l'exemplaire motorisé en 9V du Tramway (8404) qui a animé cette partie. Mais rapidement, cela a posé divers problèmes, notamment des grincements des petites roues plastifiées sur les rails 9V, puis par l'excès de frottement, le Tramway s'arrêtait carrément dans les virages, ou plus ironiquement, devant les gares !

Une bonne base pour réussir son diorama, c'est d'y intégrer de l'exotique, et ne pas hésiter à y dissimuler toute sorte de petits détails ! Pour ma part, j'avais opté pour beaucoup de choses ! Par exemple, j'ai profité d'une arrière-cour manquant de détail pour y "cacher" une épique scène de bataille complètement décalée de personnages StarWars ! Ce qui a suscité la curiosité de beaucoup de monde ! ... Ainsi, au détours d'un toit, d'une rue, il n'était pas rare de croiser un zombie, une pom-pom girl poursuivie par un chien, un Père Noël en pyjama, une scène de Matrix, des soldats embusqués, etc... C'est une coutume, et cela permet au visiteur de découvrir un peu plus le travail fournis dans la préparation !

A la sortie de la ville, un Ranch et un camping sauvage au bord de la falaise...

Gaëlle avait donc pour mission de construire un tunnel et une montagne avec une rivière, le tout pouvant inclure un pont routier qui rejoindrait nos villes à celle de Sylvain de l'autre côté ! Deux ponts de train enjambaient la vallée pour assurer la liaison ferroviaire (non sans mal au montage !)

Sur un peu plus de douze mètres de table, la moitié était dédié à l'immense réseau de Sylvain. Essentiellement des sets plus anciens, mais avant tout une très longue ville pleine de détails (j'en ai raté beaucoup, alors que j'ai pourtant passé une journée complète devant !). La très grande gare abritait une zone de triage d'où partaient tous les trains pour leur rotation.

Pêle-mêle, au milieu des trains de marchandises, il y avait le Shinkansen, le TGV, mon TER, le SantaFe, et également un ensemble unique de wagon Maersk réalisés par Cédric.

Il y a tant à dire sur ces deux jours, mais dans l'ensemble, c'était une expérience exceptionnelle, une ambiance conviviale et bon enfant tout le temps ! Le samedi soir fut ponctué par une distribution de pizza dans la petite salle de repas, suivi d'un délirant quiz sur les Lego (où l'on a pu parler du temps de saillie de la guêpe ! Si si... où admirer ceux ou celles qui avaient avalé l'intégrale du Petit Lego Illustré !). L'organisation a été aux petits oignons avec nous, malgré les soucis de dernière minutes communs à ce genre de manifestation.

Bien entendu, il n'y avait pas que nous à exposer, alors voici un petit tour d'ensemble de ce que l'on pouvait y voir:

Le Grand Bidule à Balle était sans contexte l'attraction la plus bruyante !

Juste à côté, et plus calme, une très belle collection de Technics, dont certains modèle motorisés en Power Function étaient mis à disposition des petits et des grands. Étant juste derrière nous, la tension était terrrrible ! Leurs bulldozers menaçant de tout raser d'un seul coups !

Des Maxifigs (six en tout : R2D2, Yoda, un pilote Rebel, un Clône, Dark Vador, et danseuse du ventre) étaient à l'honneur.

La base Hoth accueillait de temps à autre un modèle UCS comme le Faucon Millenium, ou le Venator Class. Dans tous les cas, il était évident qu'ils ne passeraient pas par la porte !

Pour finir, de nombreux véhicules StarWars avaient fait le déplacement, de quoi illuminer les fans !

Des îles volantes, un peu à la façon Avatar !

La gamme Exoforce n'était pas en reste avec cette grande scène de conflit oposant une citadelle à un vaisseau cargo.

Au milieu de la salle, une grande roue accueillait les premiers visiteurs à cette fête foraine. L'ensemble conduit par un Chef de gare dont le sifflet nous a d'abord fait sursauter, puis sourire tout au long de ces deux jours !

Mais le plus exceptionnel du salon, c'était ce diorama interactif de 6 mètres de long ! Jean-Marc assurait l'animation de cet ensemble Train et Ferry d'une main de maître. Faisant participer les enfants (et les plus grands) à l'embarquement des wagons sur les ferry, ce passionné a sans doute mis beaucoup de pépites dorées dans les yeux des gamins présents !

La démesure était aussi à l'honneur avec cette immense (plus de deux mètres) grue en Technics.

Les pirates n'étaient pas en reste, et d'îles en navires, une guerre âpre (et très décalée..), sans merci, se livrait par delà les mers !

Un autre réseau Train, mais cette fois en DCC (pilotage par ordinateur) avec de nombreuses rames de bonne longueur !

Enfin, on peut avoir un métier passionnant, une passion, et pouvoir les mélanger ! Un pompier fan de Lego... pompiers !